Au cœur de l’humanité, soigner représente une imprévisible rencontre humaine nécessitant une reconnaissance mutuelle et réciproque

 Dernière publication :
l'homme douloureux

Devenu douloureux, l’homme s’altère. Ses possibilités d’accueil et d’écoute, de même que ses capacités d’agir, changent et se dégradent. Ces altérations doivent être prises
en compte pour soutenir et apaiser l’homme douloureux.

[ Lire la suite ]

Charles Joussellin    
 

Depuis plus de 35 ans, chaque jour ma pratique médicale me confirme que soigner un malade c'est prioritairement l'humaniser. Non pas quelque chose de l’ordre d’un discours, d’une procédure, d’un savoir ni d’un savoir-faire, mais s'engager dans une rencontre où la relation est première et permet de mieux adapter des propositions à visée thérapeutique. 

Lorqu'un patient est atteint d'une maladie grave, notamment en soins palliatifs, tenir une telle position se montre remarquablement adaptée. Ceci explique mon engagement quotidien dans de telles rencontres au sein d'une équipe mobile d'accompagnement et de soins palliatifs au CHU Bichat-Claude Bernard à Paris, et la place de président de la société française d'accompagnement et de soins palliatifs que j'ai tenue en 2015-2016.

 

presentation     publications     contact   textes

 


Réalisation AD-WAIBE : Création site Internet à Bordeaux